🎁Recevez Une Boîte GRATUITE d'Oméga 3 Vegan DHA Pour Toute Commande De Plus De 50 CHF - Visitez Notre Shop !
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Acide folique grossesse

L’acide folique, également connu sous le nom de vitamine B9 ou folate, joue un rôle crucial dans la santé humaine, surtout chez les femmes enceintes et celles envisageant une grossesse. Essentielle pour la croissance cellulaire et la formation de l’ADN, cette vitamine hydrosoluble est particulièrement importante pendant les phases de développement rapide, comme celles observées durant la grossesse.

La supplémentation en acide folique est devenue une pierre angulaire des recommandations médicales pour les femmes enceintes ou celles en âge de procréer. Cette importance est soulignée par les conséquences potentiellement graves d’une carence en cette vitamine. L’une des problématiques majeures associées à un déficit en acide folique est le risque accru de malformations du tube neural chez le fœtus, telles que le spina bifida ou l’anencéphalie. Ces malformations peuvent entraîner des complications sévères, voire mortelles, affectant le développement neurologique de l’enfant.

Outre son rôle dans la prévention des anomalies congénitales, l’acide folique contribue également à la prévention de l’anémie chez la mère, en favorisant la formation de globules rouges sains. De plus, une carence en acide folique a été liée à des niveaux élevés d’homocystéine dans le sang, un facteur de risque potentiel pour les maladies cardiovasculaires.

Face à ces enjeux, la supplémentation en acide folique est devenue une stratégie de santé publique mondiale, souvent initiée avant même la conception et poursuivie tout au long de la grossesse. L’objectif est de garantir un apport suffisant pour soutenir le développement optimal du fœtus et maintenir la santé de la mère. Cette introduction s’attachera à explorer en profondeur les aspects cruciaux de l’acide folique, avant, pendant et après la grossesse, mettant en lumière son rôle indispensable et les mesures préventives à adopter pour assurer une grossesse saine et sans complication.

Découvrez nos produits

Acide Folique : Définition et Importance

Définition

L’acide folique, aussi connu sous le nom de vitamine B9, est une vitamine hydrosoluble essentielle pour de nombreux processus biologiques. Les folates, qui représentent la forme naturelle de la vitamine B9 présente dans les aliments, jouent un rôle clé dans la synthèse de l’ADN et la réparation cellulaire. Une forme dérivée de l’acide folique, le méthyltétrahydrofolate (MTHF), est la forme biologiquement active de la vitamine dans l’organisme.

La différence entre l’acide folique et le MTHF

L’acide folique, souvent présent dans les compléments alimentaires et les aliments enrichis, diffère du MTHF par sa structure chimique et son métabolisme. L’acide folique doit être converti en MTHF par l’organisme pour être utilisé efficacement. Cette conversion est cruciale, car le MTHF joue un rôle direct dans des processus métaboliques tels que la synthèse de la méthionine et la régulation de l’homocystéine, un acide aminé lié à certaines maladies cardiovasculaires et neurologiques.

Rôle dans le métabolisme

Dans le métabolisme, l’acide folique et le MTHF sont impliqués dans la conversion de l’homocystéine en méthionine, un acide aminé essentiel. Ce processus est vital pour la production de protéines et la formation des globules rouges. Une carence en acide folique peut conduire à une accumulation d’homocystéine, associée à des risques accrus de troubles cardiovasculaires et à des complications pendant la grossesse.

Impact sur le système nerveux

Le rôle de l’acide folique dans le développement du système nerveux est particulièrement significatif. Durant la grossesse, une quantité adéquate de folates est cruciale pour la fermeture correcte du tube neural du fœtus. Une carence en acide folique pendant cette période critique peut entraîner des malformations congénitales, comme le spina bifida, où la colonne vertébrale et la moelle épinière ne se forment pas correctement, pouvant causer des handicaps permanents. Par conséquent, la supplémentation en acide folique est fortement recommandée pour prévenir ces anomalies du tube neural, soulignant son importance non seulement pour la santé de la mère mais aussi pour le développement neurologique optimal du fœtus.

Importance du Choix de Supplémentation : MTHF vs Acide Folique

Le choix de la forme de supplémentation en vitamine B9 est un aspect crucial pour maximiser ses bienfaits, particulièrement lorsqu’il s’agit de MTHF (méthyltétrahydrofolate) par opposition à l’acide folique synthétique. Le MTHF, étant la forme bioactive de l’acide folique, est directement utilisable par l’organisme sans nécessiter de conversion. Cette caractéristique le rend particulièrement efficace et important pour certaines populations.

Une considération majeure dans le choix du MTHF réside dans le fait que certaines personnes possèdent une variante génétique (polymorphisme) de l’enzyme MTHFR (méthylènetétrahydrofolate réductase). Cette variante génétique peut réduire l’efficacité avec laquelle leur corps convertit l’acide folique en sa forme active, le MTHF. En conséquence, chez ces individus, la supplémentation avec de l’acide folique standard peut ne pas être totalement efficace, voire potentiellement problématique, car l’acide folique non métabolisé peut s’accumuler dans l’organisme.

En outre, le MTHF présente des avantages supplémentaires par rapport à l’acide folique synthétique. Il est mieux absorbé et plus directement impliqué dans les processus métaboliques clés tels que la synthèse de la méthionine et la régulation de l’homocystéine. Ceci est particulièrement important pour la santé cardiovasculaire et neurologique, tant pour la mère que pour le développement fœtal.

De plus, des études suggèrent que la supplémentation en MTHF pourrait réduire les risques d’effets secondaires ou de réactions allergiques associés parfois à l’acide folique synthétique, rendant ainsi le MTHF une option plus sûre et plus efficace pour une large gamme de populations, y compris celles avec des sensibilités spécifiques ou des prédispositions génétiques.

En résumé, bien que l’acide folique soit largement utilisé et recommandé, la prise en compte de la forme bioactive, le MTHF, offre une alternative plus efficace et personnalisée pour la supplémentation en vitamine B9, surtout pour les femmes enceintes ou celles planifiant une grossesse, en vue d’optimiser la santé maternelle et fœtale.

Plusbaby, conscient de l’importance de la santé reproductive, s’engage à fournir aux couples désirant concevoir les meilleurs produits. Cela se reflète dans leurs gammes +fertimen et +fertiwomen, conçues spécifiquement pour optimiser la fertilité masculine et féminine. Ces compléments contiennent du MTHF (méthyltétrahydrofolate), la forme la plus bioactive de l’acide folique, garantissant une absorption maximale et une efficacité accrue. Reconnaissant l’importance cruciale du MTHF dans le développement fœtal et la santé reproductive, Plusbaby inclut également cette forme de folate dans ses vitamines prénatales +mum. Ces produits sont conçus pour soutenir de manière optimale la santé reproductive, depuis la préparation de la grossesse jusqu’à son terme, en accordant une attention particulière aux besoins nutritionnels spécifiques des femmes enceintes et des couples en phase de conception.

Insuffisance et carence en folates ou en acide folique 5-MTHF

En raison de la fréquence élevée de la mutation du gène MTHFR, de nombreuses femmes présentent une carence en folates, avec des niveaux inférieurs aux recommandations. Une carence en folates peut également se développer à la suite d’une alimentation pauvre en aliments contenant des folates, notamment les légumes vert foncé, les jus d’agrumes et les aliments.

De plus, la carence en folates peut être difficile à détecter parce que les symptômes sont généralement non spécifiques, mais comprennent les plaies buccales, le gonflement de la langue, la fatigue et les cheveux gris.

Ma vitamine prénatale contient-elle suffisamment d’acide folique 5-MTHF ?

Lorsque vous choisissez une vitamine prénatale, il est nécessaire d’en sélectionner une qui contient le bon type et la bonne quantité de folate. Les suppléments alimentaires +mum et +fertiwomen +fertimen sont fabriqués avec de l’acide folique 5-MTHF, la forme prédominante de folate que l’on retrouve naturellement dans le corps. Le folate est recommandé par les médecins pour toutes les femmes en âge de procréer afin de réduire le risque de spina bifida et d’autres anomalies du tube neural.

Comme il est difficile d’obtenir cette quantité d’acide folique uniquement par l’alimentation, les femmes devraient prendre quotidiennement une vitamine prénatale contenant au moins 400 microgrammes, en commençant au moins un mois avant la grossesse et en continuant pendant la grossesse pendant au moins les 12 premières semaines.

L’Office Fédérale de la Santé publique (OFSP) recommande spécifiquement aux femmes désireuses de porter un enfant de consommer un supplément d’acide folique d’au moins 400 microgrammes par jour.

Nos suppléments alimentaires pour la grossesse et la fertilité contiennent tous au minimum 400 microgrammes d’acide folique 5-MTHF par dose journalière.

Si vous êtes désireuse de porter un enfant, nous vous conseillez nos suppléments +fertimen & +fertiwomen. Une fois que votre grossesse est confirmée, vous pouvez changer vos suppléments pour +mum et cela jusqu’à la fin de l’allaitement.

Comment savoir si j'ai besoin de plus d’acide folique 5-MTHF ?

Certaines circonstances justifient une augmentation de la quantité de folate, notamment les antécédents de fausses couches, les antécédents d’un enfant présentant une anomalie du tube neural et les personnes qui prennent des médicaments contre l’épilepsie. Demandez à votre obstétricien-gynécologue si une supplémentation en folates est indiquée dans votre cas.

L'acide folique 5-MTHF contribue-t-il à augmenter les chances de tomber enceinte ?

Outre la prévention des malformations congénitales et des pertes de grossesse, la prise quotidienne d’une multivitamine contenant de l’acide folique 5-MTHF avant et pendant la grossesse peut non seulement prévenir les malformations congénitales, mais aussi améliorer les chances d’obtenir et de maintenir une grossesse.

Si une femme suit une FIV, les médecins recommandent souvent de prendre plus de 800 microgrammes d’acide folique 5-MTHF supplémentaire. Cette recommandation est basée sur une étude suggérant une relation entre la supplémentation de certains micronutriments dont l’acide folique et une plus grande chance de succès de la FIV.

Besoins Avant la Grossesse

Femmes en âge de procréer : importance de la prise d'acide folique.

L’acide folique est essentiel pour toutes les femmes en âge de procréer, en raison de son rôle crucial dans la prévention des anomalies du tube neural dès les premières semaines de grossesse, souvent avant même que la femme ne sache qu’elle est enceinte. Une supplémentation adéquate en acide folique contribue également à réduire d’autres risques tels que l’anémie et favorise la santé reproductive globale.

Dosages recommandés : microgrammes journaliers, compléments alimentaires.

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) en Suisse, conscient de l’importance cruciale de l’acide folique dans le cadre de la santé maternelle et fœtale, émet des recommandations spécifiques pour la supplémentation en acide folique. Selon l’OFSP, il est conseillé aux femmes enceintes, ainsi qu’à celles planifiant une grossesse, de prendre quotidiennement un supplément d’acide folique. Cette recommandation s’inscrit dans une démarche de prévention des malformations du tube neural et d’autres complications potentielles liées à une carence en cette vitamine essentielle.

L’OFSP souligne l’importance d’une supplémentation précoce, idéalement avant la conception et durant les premières semaines de grossesse, période cruciale pour le développement du système nerveux du fœtus. La dose quotidienne recommandée par l’OFSP varie, mais elle est généralement établie autour de 400 à 600 microgrammes, afin de garantir un apport adéquat pour la mère et le développement sain du bébé.

Ces directives s’alignent sur les standards internationaux et reflètent une compréhension approfondie des besoins nutritionnels spécifiques durant cette période clé. L’OFSP encourage également les femmes enceintes à adopter une alimentation riche en folates naturels, trouvés dans les légumes verts, les légumineuses, et certains fruits, complétant ainsi la supplémentation en acide folique pour une couverture nutritionnelle optimale. Cette approche holistique vise à assurer un équilibre diététique, favorisant le bien-être global de la mère et le développement sain de l’enfant à naître. 

Sources alimentaires : légumes verts, céréales enrichies, légumineuses.

En plus des compléments, il est conseillé d’adopter une alimentation riche en folates naturels. Les légumes verts feuillus, tels que les épinards et le brocoli, les légumineuses comme les lentilles et les pois, ainsi que les céréales enrichies, sont d’excellentes sources de folates. Ces aliments, en complément d’une supplémentation appropriée, aident à maintenir les niveaux nécessaires d’acide folique pour une santé optimale avant la conception.

Pour atteindre l’apport recommandé de 800 microgrammes d’acide folique par jour à travers l’alimentation, voici quelques exemples détaillés avec des mesures et des poids :

  1. Légumes verts feuillus :
    • Épinards cuits : Une tasse (environ 180 grammes) d’épinards cuits offre environ 263 microgrammes d’acide folique.
    • Brocoli : Deux tasses de brocoli cru (environ 184 grammes) fournissent environ 108 microgrammes.
  2. Légumineuses :
    • Lentilles : Une demi-tasse de lentilles cuites (environ 100 grammes) contient environ 179 microgrammes.
    • Pois chiches : Une demi-tasse de pois chiches cuits (environ 82 grammes) offre environ 141 microgrammes.

Il est difficile d’atteindre une si haute dose tous les jours via l’alimentation. C’est pour cette raison que la supplémentation est conseillée pendant la conception, la grossesse et la période postpartum.

Acide Folique Pendant la Grossesse

Premier trimestre : importance cruciale pour la fermeture du tube neural.

Le premier trimestre de la grossesse est une période critique pour la supplémentation en acide folique, en raison de son rôle essentiel dans la fermeture correcte du tube neural. Cette étape se produit généralement dans les 28 premiers jours après la conception, période durant laquelle une carence en acide folique peut conduire à des malformations congénitales graves comme le spina bifida.

La fermeture du tube neural est un processus clé qui se produit dans les premières semaines de la grossesse. Le tube neural est la structure embryonnaire qui se développe ultérieurement en cerveau, moelle épinière et os de la colonne vertébrale. Durant le développement embryonnaire, le tube neural se forme et se ferme correctement, généralement vers le 28ème jour après la conception. Une fermeture inadéquate du tube neural peut entraîner des malformations comme le spina bifida, où la colonne vertébrale et la moelle épinière ne se développent pas normalement, pouvant causer des handicaps sérieux. La supplémentation en acide folique avant et pendant le début de la grossesse est essentielle pour réduire le risque de telles anomalies.

Doses recommandées : augmentation des besoins, suppléments prescrits.

Les doses recommandées d’acide folique sont d’une importance particulière dès le désir de conception. Il est conseillé aux femmes de commencer à prendre environ 600 microgrammes d’acide folique par jour dès qu’elles envisagent une grossesse. Cette pratique doit être maintenue tout au long de la grossesse et poursuivie pendant la période d’allaitement. Cette supplémentation continue assure un apport adéquat en acide folique, vital pour le développement sain du fœtus et pour soutenir la santé de la mère pendant l’allaitement.

Gestion des carences : risques d'anomalies congénitales, surveillance médicale.

La surveillance médicale est cruciale pour la gestion des carences en acide folique pendant la grossesse. Les professionnels de santé peuvent recommander des dosages spécifiques et surveiller les niveaux d’acide folique pour prévenir les risques d’anomalies congénitales. Une attention particulière est portée aux femmes ayant des antécédents de malformations du tube neural ou celles présentant des risques accrus de carence en acide folique.

Après la Grossesse et Allaitement

Continuité de la supplémentation : besoins du nouveau-né, soutien de la lactation.

Même après l’accouchement, il est essentiel de poursuivre la supplémentation en acide folique, surtout durant la période d’allaitement. Cela soutient non seulement la récupération de la mère, mais assure également que le nouveau-né reçoit les nutriments nécessaires via le lait maternel. Cette continuité est cruciale pour la santé du bébé, notamment pour son développement neurologique.

Alimentation équilibrée : maintien des niveaux de folate.

Une alimentation équilibrée, riche en folates naturels, est importante pour maintenir des niveaux adéquats de cette vitamine. Les mères allaitantes devraient inclure dans leur régime des aliments riches en folates, comme les légumes verts, les céréales et les légumineuses.

Interaction avec d'autres vitamines : Vitamine B12, fer, calcium.

L’acide folique fonctionne en synergie avec d’autres nutriments, tels que la vitamine B12, le fer et le calcium. Ces éléments jouent un rôle crucial dans le soutien de la santé maternelle et la lactation. Un équilibre approprié de ces vitamines et minéraux est donc essentiel pour le bien-être de la mère et le développement sain du bébé.

Risques Associés aux Carence et Supplémentation Excessive

Déficits en acide folique : anémie, retard de croissance, risques neurologiques.

Une carence en acide folique peut entraîner divers problèmes de santé. L’anémie, caractérisée par une diminution des globules rouges, est un risque majeur. Elle peut provoquer fatigue et faiblesse. Les déficits en acide folique sont également associés à des retards de croissance fœtale et à des risques accrus de complications neurologiques, tant chez la mère que chez l’enfant.

Supplémentation excessive : risques potentiels, recommandations médicales.

Bien que rare, une supplémentation excessive en acide folique peut présenter des risques. Des doses trop élevées peuvent masquer une carence en vitamine B12, conduisant potentiellement à des complications neurologiques. Il est donc important de suivre les recommandations médicales pour la supplémentation en acide folique, en veillant à ne pas dépasser les doses conseillées. Une surveillance médicale peut être nécessaire pour équilibrer les niveaux de folate, surtout chez les individus ayant des conditions de santé spécifiques.

Perspectives et Conseils Pratiques

Conseils nutritionnels : aliments riches en folates.

Inclure des aliments riches en folates naturels est crucial pour maintenir des niveaux adéquats d’acide folique. Les légumes verts feuillus, les fruits, les légumineuses, et les céréales enrichies sont d’excellentes sources. Une alimentation variée et équilibrée aide à fournir les folates nécessaires.

Suppléments : quand et comment les prendre.

La prise de suppléments d’acide folique est recommandée dès la planification d’une grossesse et doit être poursuivie pendant toute la grossesse et l’allaitement. Il est important de respecter les dosages conseillés par les professionnels de santé.

Surveillance médicale : tests sanguins, suivi obstétricien.

Un suivi régulier avec des tests sanguins et des consultations obstétricales est essentiel pour surveiller les niveaux de folate et assurer une grossesse saine. Cela permet d’ajuster la supplémentation si nécessaire et de prévenir les risques liés aux carences ou à la surconsommation.

Conclusion

L’acide folique est essentiel pour la santé reproductive, le développement fœtal, et la prévention des malformations congénitales. Pour les couples désirant concevoir, la gamme +ferti, composée de +fertimen pour les hommes et +fertiwomen pour les femmes, offre une supplémentation adaptée. De plus, les vitamines prénatales +mum sont spécialement formulées pour soutenir la santé de la mère et du bébé pendant la grossesse et l’allaitement. Ces produits représentent des choix judicieux pour assurer une nutrition optimale dans ces phases critiques.

La supplémentation en acide folique est essentielle non seulement pendant la grossesse, mais aussi tout au long de la période d’allaitement. Il est conseillé de poursuivre cette supplémentation pendant une durée équivalente au nombre de mois d’allaitement après la fin de celui-ci. Cela assure un apport continu en nutriments essentiels pour la mère et le bébé, soutenant ainsi leur bien-être global. Pour une nutrition optimale, les gammes +ferti pour les hommes et les femmes, ainsi que les vitamines prénatales +mum, représentent des choix adaptés et bénéfiques.

VOTRE PANIER
0