Répondez à notre questionnaire pour recevoir un cadeau gratuit

Take our survey to receive a free gift

discussion réelle

discussion réelle

Comment mieux comprendre votre cycle menstruel ?

Écrit par l'équipe Plusbaby

cycle-menstruel

Voici 7 manières pour mieux comprendre votre cycle menstruel

Je veux que vous réfléchissiez à ce qu’on vous a appris sur votre cycle menstruel et comment ?

Pour ma part, je me souviens d’une salle bondée d’élèves d’école primaire, en sueur, qui regardaient une étrange cassette VHS sur la puberté des filles. Sans la sagesse des autres femmes dans ma vie, je serais totalement perdue.

42 % des femmes sont victimes de la honte liée aux menstruations et 58 % des femmes éprouvent un sentiment de gêne simplement parce qu’elles ont leurs règles.

Où cela laisse-t-il de la place aux femmes pour poser des questions stupides, nécessaires et personnelles pour comprendre leurs cycles menstruels ?

Indice : il n’y en a pas !

La culture qui entoure les menstruations doit être changée. Cela commence par des conversations ouvertes et honnêtes. Nous voulons aider les femmes à prendre conscience de leur corps et à s’y sentir à l’aise.

Alors qu’est-ce que le cycle menstruel ?

Votre cycle menstruel, aussi appelé cycle ovarien, débute le jour de l’arrivée de vos règles et se termine la veille du retour de celles-ci. Ce cycle se renouvelle environ tous les 28 jours, de l’adolescence (vos premières règles) jusqu’à la ménopause.

Quelles sont les phases de mon cycle menstruel ?

Votre cycle menstruel peut être découpé en 4 phases distinctes :

  • Cycle menstruel: Phase menstruelle
  • Cycle menstruel: Phase folliculaire
  • Cycle menstruel: Phase ovulatoire
  • Cycle menstruel: Phase lutéale

1) Première phase de votre cycle menstruel  : vous avez vos règles

Votre cycle menstruel commence lorsque vos règles arrivent : Celles-ci peuvent durer pendant quelques jours, voire une semaine. Votre corps « expulse » la muqueuse utérine et l’ovocyte non fécondé de votre cycle précédent car vous n’êtes pas tombée enceinte.

2) Deuxième phase de votre cycle menstruel: préparation à l’ovulation

Dans la foulée de vos règles, débute la phase pré-ovulatoire qui dure environ sept jours et qui prépare votre utérus à l’ovulation. Cette phase est aussi appelée folliculaire.

Durant cette phase, votre cerveau, par l’intermédiaire de l’hypothalamus et de l’hypophyse, envoie un message chimique qui permet la libération de deux hormones. D’abord la FSH (hormone folliculostimulante) qui stimule la croissance du follicule ovarien puis la LH (hormone lutéinisante) qui provoque la libération de l’ovule. En parallèle, le follicule, ainsi stimulé, libère à son tour une grande quantité d’œstrogènes. La libération de cette « hormone de la féminité » génère une sensation de bien-être. Vous vous sentez bien dans votre peau, vous avez de l’énergie et votre libido est au beau fixe.

3) Troisième phase de votre cycle menstruel: l’ovulation

Lorsque l’ovocyte contenu dans le follicule arrive à maturité, le follicule se rompt, sous l’action de l’hormone LH et libère un ovule fécondable. Vous entrez alors dans la phase d’ovulation. Pendant cette phase, votre glaire cervicale, qui permet de laisser passer les spermatozoïdes jusqu’à l’ovule, se fluidifie et devient translucide. C’est la raison pour laquelle vous pouvez constater l’apparition de pertes blanches. Certaines d’entre vous pourront également ressentir des douleurs au moment de la rupture du follicule (qui mesure tout de même deux centimètres !) et va se déplacer dans vos trompes pour atteindre l’utérus.

Cette phase ovulatoire dure environ deux jours et c’est à ce moment-là que vous pouvez concevoir un enfant. Votre taux d’œstrogène est alors à son paroxysme et votre libido est boostée !

4) Quatrième phase de votre cycle menstruel : après l’ovulation

Après la phase ovulatoire débute la dernière étape de votre cycle menstruel que l’on appelle lutéale et qui dure environ quatorze jours.

La première partie de cette phase est commune à toutes les femmes et permet de préparer votre utérus à accueillir l’ovule éventuellement fécondé. Le follicule, qui a libéré l’ovule, cicatrise et se transforme en corps jaune qui va alors sécréter de la progestérone. Tout au long de cette deuxième partie de cycle, le taux de progestérone va augmenter crescendo jusqu’à dépasser celui des œstrogènes. Votre paroi utérine s’épaissit et se vascularise afin de préparer l’éventuelle implantation de l’ovule fécondé. La progestérone, aussi appelée « hormone de la maternité » peut alors générer une humeur un peu plus maussade et de l’anxiété.

Ensuite, votre corps va s’adapter en fonction de deux cas de figure bien distincts :

a) Votre ovule n’a pas été fécondé.

Si l’ovule n’a pas été fécondé, la sécrétion d’hormones baisse significativement et le corps jaune entame alors sa dégénérescence. La muqueuse utérine et l’ovocyte non fécondé vont alors se détacher puis s’évacuer par le moyen des règles. Vous entrez alors dans un nouveau cycle menstruel.

b) Votre ovule a été fécondé.

Si l’ovule a été fécondé, il va alors « s’accrocher » et se fixer à votre paroi utérine. C’est ce qu’on appelle la nidation. Une fois implanté, l’ovule va se mettre à sécréter l’hormone chorionique gonadotrope (HCG) appelée aussi « hormone de la grossesse ». Celle-ci permet de maintenir le corps jaune en activité afin qu’il continue à sécréter des œstrogènes et de la progestérone. Votre grossesse vient de débuter !

Le cycle menstruel et sa phase d’ovulation : comment la reconnaître ?

Il existe trois facteurs physiques pour savoir si vous entrez dans votre phase d’ovulation de votre cycle menstruel. D’autres manifestations physiques peuvent survenir (ballonnements, douleurs au bas ventre, forte libido…) mais elles sont tellement variables d’une femme à l’autre qu’il peut être plus compliqué de les associer à votre jour précis d’ovulation. Voici donc les signes qui doivent vous alerter :

D’abord, vous pouvez repérer l’apparition de pertes blanches quelques jours avant le début de votre ovulation. Elles deviennent généralement de plus en plus fluides et transparentes jusqu’à ressembler à du blanc d’œuf. Elles signifient que votre le passage des spermatozoïdes est facilité et que c’est le moment de passer à l’action !

Ensuite, sachez que votre température augmente légèrement (de 0,3°C à 0,6°C) le jour suivant votre ovulation. Cela veut dire que si vous prenez votre température tous les jours, pendant plusieurs cycles menstruels, vous pouvez déterminer de façon assez précise le moment où votre corps se trouve dans cette phase.

Enfin, comme expliqué plus haut, au moment de l’ovulation, votre corps secrète une hormone appelée LH qui est détectable facilement dans votre urine. C’est alors que le test d’ovulation entre en jeu ! En effet, pour déterminer la période la plus favorable pour tomber enceinte, vous pouvez utiliser des tests d’ovulation qui vous diront si vous êtes en train de produire cette hormone particulière. En faisant le test sur plusieurs jours, vous pouvez suivre la montée de vos hormones jusqu’à déterminer le jour où le trait est le plus foncé (ou apparent) ce qui déterminera votre jour d’ovulation. Nous vous conseillons de faire un test tous les jours pendant 6 jours (depuis votre 10e du cycle) afin de déterminer avec précision votre jour d’ovulation et donc la période où vous êtes la plus fertile.

Tests d’ovulations

Partagez

Facebook

Acheter les produits de cet article

Product 1

5/5

Product 1

5/5

Product 1

5/5

Product 1

5/5
Your Cart
0
Inscrivez-vous pour recevoir nos offres, promotions et newsletter.